Facebook
    8 décembre 2016 | Dans Blog-note, Yves Wellens | Pas de commentaire »

    Le monde comme il s’en va, 64

    Il y a de quoi frémir à imaginer que la dernière image que verrait une personne avant de quitter le monde (et qu’elle emporterait ainsi dans l’autre monde…) serait celle d’un dessin de Philippe Geluck et de son chat, extrait de son dernier album, où il se livre à une lamentable illustration des pires idées reçues et convenues sur quelques illustres représentants de l’art moderne et de l’art contemporain. Ce n’est même pas digne d’un petit maître : et cela relève moins du savoir-faire que du faire-savoir.

    Cela promet pour son futur Musée, programmé à Bruxelles dans les années qui viennent, et que l’on veillera à éviter soigneusement.

    6 juillet 2016 | Dans Etienne Payen, Musique | Pas de commentaire »

    Gentjazz et Middelheim Festival : vos rendez-vous de l’été.

    Comme chaque année, les somptueuses villes de Gand et Anvers seront les capitales du jazz durant la période estivale. Ainsi du 7 au 16 Juillet, le Gent Jazz Festival se déroulera dans le cadre étonnant du Bijloke – superbes hospices du 13e siècle, situés dans un parc, transformé à grands frais et où rien n’aura été laissé au hasard dans la réhabilitation. Ainsi le grand Chapiteau blanc accueillera quelques jazzmen de notoriété mondiale ( Pat Metheny et Ron Carter, Brad Mehldau et John Scofield, John Cale, Terence Blanchard, Hugh Coltman…) sans oublier la venue de celui qui mettra à nouveau le feu aux poudres sur la scène principale le Jeudi 7 juillet : le trompettiste franco-libanais Ibrahim Maalouf.
    Le dimanche 10 Juillet sera consacré aux groupes flamands avec d’agréables découvertes comme Bardo et Kamikaze. Le Jeudi 14 sera la journée de la Soul Music grâce à des stars de renommée internationale (comme Ala.ni, Allen Stone, St Germain (15), Lianne la Havas et la diva du blues et de la soul : Jill Scott.

    La programmation se veut volontairement hétéroclite et ouverte à d’autres courants qu’ils soient soul, ou même nettement plus pop qu’auparavant. Mais toujours avec une même constance : celle d’être teintée d’une grande exigence de qualité, d’un souci d’originalité et du plaisir d’accueillir des stars confirmées ou de vedettes en devenir. Le Gent Jazz est une manifestation à vivre à la fois pour son programme, son superbe cadre, son professionnalisme et sens de l’accueil et last but least : l’acoustique parfaite des concerts. Bref une festivité à inscrire dans votre carnet du mois de juillet.

    Même organisation mais autre ville et ce durant le week end du 12 au 15 Août : le Jazz Middelheim. Une véritable institution qui fêtera sa trente cinquième année. À nouveau un superbe parc, situé dans un quartier chic et bourgeois d’Anvers, un chapiteau ouvert, deux scènes. Une réunion familiale pour beaucoup d’habitués mais aussi un lieu de découvertes pour les puristes de la note bleue grâce une programmation essentiellement jazz avec de multiples happening. Cette année, le fil conducteur de la fête sera la résidence offerte au trompettiste israélien Avishai Cohen (à ne pas confondre avec son homonyme contrebassiste) qu’on retrouvera ainsi dans différentes formations et styles durant ce week end.
    Quelques grands noms du jazz enchanteront vos oreilles : à savoir le batteur Billy Hart, les trompettistes Wallace Roney Jr et le batteur Denardo Coleman dans un Tribute consacré à son père Ornette Coleman, la chanteuse Tutu Puone, la diva de la Pop Underground Patti Smith, la star belge du piano Jef Neve en duo avec le rappeur Typhoon, le pianiste américain Craig Taborn en solo sans oublier l’exceptionnelle présence du saxophoniste Pharoah Sanders en trio. Signalons le 14 Août le concert de la chanteuse belge Mélanie De Biasio toute auréolée du succès mondial de son dernier album. Bref, du bon, du beau, du plaisir !

    Contrairement à Gand, un registre plus jazz, des stars internationales mais aussi belges, un lieu et une ambiance cosy, où les enfants sont bienvenus. Une autre date à retenir pour le 15 Août. Que ce soit à Gand ou à Anvers, que vous soyez novice ou grand amateur de sonorités détonnantes, voici deux superbes occasions de découvrir une merveilleuse musique ; le tout dans de jolis endroits et dans une atmosphère agréable et des conditions optimales. Vous savez ce qu’il vous reste à faire !Ibrahim_Maalouf_Kalthoum-FB-Vierkant_Kader
    Etienne Payen
    www.gentjazz.com
    www.jazzmiddelheim.be

    Acteur et spectateur du paysage

    Une carte blanche de Denis Marion, de l’asbl Epures, publiée dans espace-vie l juin 2015 l n° 252
     

    « La modification du paysage est aussi l’affaire des petits détails quotidiens »

    « Pour autant que les actes et travaux projetés, soit respectent, soit structurent, soit recomposent les lignes de force du paysage, un permis d’urbanisme peut être octroyé en dérogation aux prescriptions d’un règlement régional d’urbanisme, d’un règlement communal d’urbanisme, d’un plan communal d’aménagement ou aux prescriptions ayant valeur réglementaire d’un permis de lotir, etc. »

    (suite…)

Venise 50

Vue du balcon de la Basilique Saint-Marc ©Luc Teper

Vue du balcon de la Basilique Saint-Marc ©Luc Teper

emballage cadeau

Saint Nicolas nous étonnera toujours. Mais est-il vraiment prudent de lui confier le soin d’apporter les étrennes de nos chers enfants ? C’est une belle idée qu’il a eu d’emmailloter la centrale nucléaire de Tchernobyl dans un immense emballage cadeau et l’avoir déposée au pied d’un sapin éternellement vert (d’un vert inquiétant soi-dit en passant) avec la mention « à n’ouvrir que dans cent ans.» Mais les enfants ukrainiens de l’an 2116 comprendront-ils l’étiquette « attention ! fragile ! » collée sur le papier ? Et sauront-ils que faire de ce beau paquet venu d’un passé lointain ? Déjà qu’avec un château-fort en pièces détachées, on se prend la tête toute la soirée et toute la nuit pour décrypter le mode d’emploi en coréen avant de balancer le tout par la fenêtre avec le gosse en pleurs. (suite…)

les gaietés de l’escadron

C’est la fiesta chez Jupiler. Surtout qu’on y faisait grise mine depuis la suppression des 24 h. vélo de Louvain-la-Neuve et la version anémique du baptême à l’U.L.B. On sentait vaciller l’entreprise favorite des supporter de football et des électeurs perdus de Michel Daerden, peut-être même sur le point d’être mise en bière. Mais l’horizon éthylique vient miraculeusement de se dégager grâce au projet de rétablissement du service militaire obligatoire, plébiscité par quatre jeunes Belges sur dix, d’après un sondage de la RTBF. Les jeunes veulent, parait-il, à nouveau goûter aux bienfaits de la culture (du houblon).
C’est sans doute la raison pour laquelle le groupe annonce dans ses objectifs pour la prochaine décennie qu’il souhaite « augmenter les connaissances en matière d’alcool » de la population. Tous ceux qui ont connu jadis les gaietés de l’escadron savent en effet que l’activité principale des miliciens, (suite…)

Venise 49

«Ferri» de gondole sur la Riva degli Schiavoni ©Luc Teper

«Ferri» de gondole sur la Riva degli Schiavoni ©Luc Teper

 

Et toujours… Tintin (et Hergé)

peeters5Bientôt quatre-vingt-huit ans après sa première apparition, le 10 janvier 1929 dans Le Petit Vingtième en route pour « le pays des Soviets », plus de trente ans après la mort de son créateur, Hergé (19087-1989), quatre décennies après la parution de son dernier album achevé (Tintin et les Picaros, 1979), Tintin continue d’être lu, relu, analysé, décrypté, ausculté sous toutes les coutures, etc. On cherche toujours à expliquer et à comprendre son succès à la fois permanent et universel (il est traduit en 103 langues et dialectes). (suite…)

l’an 01

En ce vingt janvier 2018, la Maison blanche brûle de mille feux. On fête aujourd’hui la première année de l’accession au pouvoir du président Trump.
Dans le boudoir, où son serviteur noir l’aide à s’habiller, le milliardaire s’impatiente.
– Passe-moi mon pantalon un peu plus vite que ça, enfoiré de Barack ou je t’envoie sur le chantier du mur des Mexicains fissa !
– Je ne m’appelle pas Barack, m’sieur le président. Mon nom est William.
– William ? Ca tombe bien. Tu sais ce qu’il a dit ton glorieux ancêtre britannique ? « Être ou ne pas être ». Ou bien, tu veux rester ministre de l’intérieur ou tu préfères rejoindre tes copains chicanos. Mon nœud papillon, maintenant. Non, le rouge.
– Quand vous m’avez nommé au gouvernement, vous ne m’aviez pas précisé que je devais vous aider à vous habiller.
– A quoi tu crois que ça sert le ministre de l’Intérieur, Barack ? (suite…)

Venise 48

Rio dei Giardini dans le sestiere du Castello ©Luc Teper

Rio dei Giardini dans le sestiere du Castello ©Luc Teper

elysées-moi

La découverte miraculeuse à Arles d’un cahier de croquis de Vincent Van Gogh pose l’excitante question du faux. Pour certains experts, ces dessins sont (je cite) des OMG (« Oh ! My God ! ») Pour le Musée d’Amsterdam, en revanche, de simples imitations. Comment distinguer un vrai d’un faux ? Et si les experts les plus pointus eux-mêmes se mélangent les pinceaux, pourquoi considérer un artiste comme un génie et son clone comme un criminel ?
L’arrivée surprise d’Emmanuel Macron dans la campagne présidentielle française ressemble furieusement à l’apparition d’Arles. Et suscite à peu près les mêmes réactions passionnées.
A commencer par celle de l’artiste copié, toujours plus ou moins vivant : François Hollande (encore un point commun avec Van Gogh). Macron, prétend-il, n’est qu’une pâle copie, d’ailleurs mal faite, de moi-même. Personne ne s’y trompera. S’il passe devant moi au premier tour des élections, j’en fais le serment, je me coupe l’oreille gauche –et la sienne. (suite…)

A propos de Shakespeare

shakespeare-57189a092c350Ainsi, a-t-on récemment appris, au terme de sept ans de travail, une vingtaine d’experts anglais ont réussi à démontrer que dix-sept des quarante-quatre pièces de Shakespeare ont été écrites en collaboration ! Notamment avec son exact contemporain (mais mort beaucoup plus jeune, assassiné à 29 ans) Christopher Marlowe pour Henry VI. Cette nouvelle survient l’année où l’on fête les cinq cents ans de la mort de ce pauvre William, c’est pas de bol. Mais ce n’est pas nouveau, comme le rappelle la traduction récente du livre de Mark Twain, Shakespeare or not Shakespeare (La Castor Astral). A la suite d’autres, l’auteur de Tom Sawyer pense que, derrière les chefs d’œuvres shakespeariens, se dissimule le philosophe Francis Bacon. (suite…)

Les chroniques de Barkas : L’élection de Trump est la victoire du dogme (de l’idée à l’emporte-pièce) sur la raison (2)

Le collectif Calvin & Hobbes accueille Barkas, une vieille connaissance, pour ses chroniques.

Chronique écrite en collaboration avec des membres du collectif. Merci à eux pour les propositions de liens.

Signé : Barkas

Et si finalement, ce n’était pas (totalement) une revanche contre la finance, la mondialisation,… Et si finalement, ce n’était pas (totalement) la victoire du peuple contre les élites,… Et si finalement, c’était la victoire de la bêtise, de la paresse à penser, celle de ceux qui n’aiment personne, pour qui, les homosexuels sont des anormaux que l’on peut guérir à coût de prêche, les femmes des putes ou des bonniches, les étrangers toujours profiteurs et l’homme blanc religieux, le seigneur du royaume…

Ou pas.

(suite…)